top of page

Conseils pour maintenir sa concentration

Maintenir votre concentration dans un monde rempli de distractions peut sembler difficile, mais avec les bonnes stratégies, vous pouvez améliorer votre capacité à rester concentré et à augmenter votre productivité. Ici, je vous propose quelques petits exercices pour pouvoir maintenir la concentration, mais également pour pouvoir travailler vos échéances futures. En effet, elle est un élément clé dans la réussite de chaque tâche.


Pour commencer, un peu de précisions, le mot concentration vient de « centrer avec » sous-entendu, « je suis concentré quand je suis avec, quand je suis dans... ». Cela justifie que la concentration est une qualité de l’attention. Dans ce qui nous intéresse, c’est précisément, le rapport de l’attention avec l’action présente. On se focalise donc sur une tâche, un objet, une personne dans l’instant présent.


Comment avoir une concentration efficace ?


Votre attention dépend d’une situation précise, d’un cadre, qui eux, vont être influencés par votre état émotionnel (stress, anxiété, joie...). La motivation envers le sujet et l’activité vont fortement être impactées au même titre que la concentration.


Dans un premier temps, il est donc important d’établir votre propre cadre, votre propre méthodologie de préparation mentale.

Pour cela, le premier élément, dans votre cadre, est de constituer un planning avec un timing de travail réparti sur votre semaine afin d’analyser votre temps de travail, mais également ceux de repos et d’amusements, de sports, de cuisines...


Le deuxième élément à effectuer, c’est de repérer vos distractions (ce qui vous fait sortir de votre état optimal de concentration). Cela peut être, le téléphone, de la musique, des bruits, une odeur...

Dans ce cas, il faut vous assurer, avant de commencer à travailler, que ces dernières ne seront pas présentes lors des prochaines minutes de travail.


Il est alors souhaitable de trouver sa propre méthodologie suivant le sujet de concentration. Si la motivation est présente car c’est un sujet qui passionne ou intéresse, il n’y a aucun problème. Il peut suffire de retranscrire ou prendre des notes de ce qu’on lit, qu’on écoute ou qu’on apprend...


En revanche, quand le sujet nous parait inutile, désintéressant, c’est à ce moment-là qu’on doit faire preuve de méthodologie et de créativité (création d’histoires, de paroles pour une musique, chasse au trésor, etc).


Tout est bon pour apprendre et rester concentré sur notre sujet... Silence complet, musique à fond, l’important est de regonfler le moral et la motivation en y ajoutant un intérêt quelconque qui nous parle !


Ok, mais je veux être meilleur et être concentré plus longtemps !!!


Pas de problème ! Les outils présentés ici, aident à améliorer la concentration et l’attention dans toute situation. Cependant, il n’existe aucune formule miracle, cela marchera seulement avec du travail.


La boite à outil


1) La fixation d’objectifs


Pour commencer, en plus de définir son cadre, sa méthodologie et son planning, il est important de se fixer des objectifs (journaliers, semainiers) afin d’avoir une meilleure organisation de travail. Cela permet également d’être focalisé de manière plus élevée sur ce qu’on souhaite réellement.


La définition d’objectifs est une méthode très ancienne et basique, mais c’est certainement une des plus efficaces. Son efficacité dépend grandement de sa bonne définition. C’est à dire, qu’un objectif mal défini, trop élevé ou trop bas, aura des conséquences néfastes sur votre concentration, mais également sur votre motivation et vos émotions.


Il est alors primordial d’avoir un objectif stimulant, mais non-irréalisable, il faut qu’il soit précis et enfin qu’on puisse réussir à mesurer s’il a été atteint ou non.


2) Respirer et méditer


La respiration contrôlée ainsi que la méditation permettent de se focaliser sur un élément bien précis et de développer ses sens. De manière répétée, sous forme d’entrainement (5 minutes par jour) cela vous permettra d’entraîner votre cerveau et vos émotions à tenir la distance !


Exemple d’exercices :

• Suivre sa respiration : les yeux ouverts ou fermés, inspirer par le nez en gonflant le ventre puis la poitrine avec une faible intensité. Ensuite, expirer, toujours par le nez, par la poitrine et en rentrant le ventre en deuxième temps.

• Contrôler sa respiration : les yeux ouverts ou fermés, inspirer par le nez en gonflant le ventre puis la poitrine et expirer par la bouche par la poitrine puis le ventre. Tout cela à faible intensité. Le but est de contrôler et de suivre sa respiration.

• Méditer : respirer calmement, par le nez ou la bouche à votre convenance, fermer les yeux, et se concentrer un à un, petit à petit, sur chaque sensation de son corps et sur ses propres sens que l’on peut ressentir.

Chaque exercice est à faire pendant 5 minutes au minimum.

3) L'imagerie mentale


L’imagerie mentale consiste à se représenter mentalement une situation, un objet et en appréhender tous ses sens dans un moment précis (ouïe, toucher, odorat, visuel, goût). Cela permet également de développer sa concentration ainsi que de l’affiner. Ajouté à cela, le conseil est de prendre le temps de rester fixe sur un objet (une image...) et de retracer à haute voix, sur un papier, ou bien dans votre tête tous les détails de près et de loin... à faire le plus longtemps possible. Cet exercice aiguise votre concentration et vos émotions.


Vous pouvez vous concentrer maintenant à travailler et développer votre concentration. Celle-ci sera grandissante seulement si votre autodétermination est élevée, pour travailler et intégrer ces exercices avec de la régularité dans votre quotidien... sans travail retour à la case départ. Il y a bien entendu d’autres exercices et d’autres méthodes qui fonctionnent pour la concentration comme la sophrologie, la méditation de pleine conscience, l’hypnose et encore plusieurs techniques efficaces...


À vous de jouer !


7 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


bottom of page